malaise dans l'entreprise

Publié le par NDIOUCK

L'article infra, écrit par Bertrand,le 10 juillet 2006 d semble mettre l'accent sur ce que jk'avais souligné concernat l'implication du personnel dans la vie de l'entreprise.

Ceci est valable, que l'on soit dans une entreprise privée, ou  dans un établissement public: 

 

L'entreprise est souvent décrite comme un lieu de violence et de souffrance quotidienne où s'affronterait les antagonistes les plus criants.
 
Mais le malaise ne viendrait-il pas tout simplement des 3 domaines suivants?
 
 
- La reconnaissance des efforts accomplis. Trop de salariés se plaignent de ne jamais recevoir de leur encadrement des signes de reconnaissance de leurs efforts. Ils aimeraient, de temps en temps, qu'on leur dise que leur travail est utile et que leurs efforts sont perçus. Pas compliqué à faire à condition de se donner le temps de le faire : en fin de journée ou de semaine, par exemple !
 
- Des informations sur la marche globale de l'entreprise. Celui qui travaille sur une tâche spécifique perd de vue l'état d'avancement des affaires ! Il est possible de faire régulièrement, individuellement ou en équipe, un point sur ce qui va bien et sur ce qui doit s'améliorer dans les relations avec la clientèle ou dans la gestion des budgets délégués.
 
- Le suivi des objectifs. Les objectifs sont connus mais il est bon de donner à date les résultats qui sont obtenus par le travail collectif. Réunir les services pour procéder à une analyse des relations existantes et des efforts à effectuer pour que cela aille mieux et plus vite !
 
Ces demandes sont justifiées et doivent donc avoir des réponses précises avec les plans d'actions à mettre en oeuvre.
 
Il faut donc se demander régulièrement ce que l'on peut améliorer dans ces 3 domaines et impliquer davantage les collaborateurs ? !
 
publié par Alain BERTRANDE

Publié dans Lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article